Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Octave Mirbeau’

images 7

Musée d’Orsay -extérieur-

Chers Amis,

Je tenais à vous informer que le Musée d’Orsay , qui s’apprêtait à donner son accord pour participer à la commémoration des cent ans de la mort d’Octave MIRBEAU, vient, par des décisions (-obscures- cela va de soi…) d’annuler un grand évènement que la Société Octave MIRBEAU prépare de longue date. Les parrainages sont très nombreux (Artistes et intellectuels de tous pays) n’auront pas suffit à faire changer l’avis d’un crétin – des copinages ? Des sempiternelles affaires d’argent ou de réseaux ? Mirbeau n’intéresserait personne ? A mourir de rire !
Il est vrai que si Trump est élu et veuille se « cultiver » un peu à Paris, on lui déroulera un tapis rouge.

index 8

Musée d’ORSAY -Intérieur-

Pourtant leurs objectifs -depuis le XIXème siècle- sont bien ceux que vous trouverez dans toutes documentations sommaires :
« Le musée possède la plus grande collection d’œuvres impressionnistes (environ 440 peintures) et post-impressionnistes au monde, soit plus de 900 toiles2 sur un total de près de 3 300, et l’on peut y voir des chefs-d’œuvre de la peinture et de la sculpture comme Le Déjeuner sur l’herbe et l’Olympia d’Édouard Manet, une épreuve de La Petite Danseuse de quatorze ans de Degas, L’Origine du monde, Un enterrement à Ornans, L’Atelier du peintre de Courbet ou encore cinq tableaux de la Série des Cathédrales de Rouen de Monet et Bal du moulin de la Galette de Renoir.

Des expositions temporaires éclairent périodiquement l’œuvre d’un artiste, ou bien mettent en valeur un courant, un marchand, une question d’histoire de l’art. Un auditorium accueille des manifestations diversifiées, concerts, cinéma, théâtre d’ombres, conférences et colloques et des spectacles spécifiquement destinés à un jeune public. »

Fritz Grebe

Fritz Grebe

Bref, cela n’empêche pas la Société Octave MIRBEAU de poursuivre leurs travaux pour 2017. Et le Président Pierre MICHEL leur a adressé ce courrier bien senti qu’il m’a proposé de vous transmettre (avec les liens) :

« J’ai le très grand regret d’informer les amis du Musée d’Orsay que cette institution publique vient de prendre une décision qui scandalise tous les amateurs de Monet, Rodin, Pissarro, Cézanne, Van Gogh et Vallotton : la conservation du Musée d’Orsay a en effet refusé, après trois années de tergiversations, de participer à l’hommage international rendu au grand critique d’art Octave Mirbeau, l’ami et le chantre attitré de Monet, de Rodin et de Van Gogh, sans qui leurs œuvres ne seraient pas exposées au Musée d’Orsay. C’est pourquoi le président de la Société Octave Mirbeau, qui a pris l’initiative de cette commémoration internationale de 2017, a adressé au Musée d’Orsay une lettre de protestation pour exprimer l’indignation de tous les amateurs des grands artistes exposés au Musée d’Orsay ».

Cette lettre est accessible en ligne : http://www.mirbeau.org/doc/Orsay-lettre-ScarlettReliquet.et https://2012fragmentaire.wordpress.com/octave-mirbeau-nira-pas-au-musee-dorsay/.

Sur le scandale du Musée d’Orsay, voir aussi :

Le musée d’Orsay fait barrage au centenaire de Mirbeau

Notre Cercle se doit d’être solidaire avec tous ceux qui œuvrent avec sérieux sur un des auteurs à redécouvrir enfin ! La place que devrait occuper Octave MIRBEAU dans divers courants de pensées et Littéraires n’est pas à faire, elle existe déjà.


LOU FERREIRA

index 7

Octave MIRBEAU (1848-1917)

Publicités

Read Full Post »

Vittorio Matteo Corcos - Signora Con Ombrellino

Vittorio Matteo Corcos. Signora Con Ombrellino.

Chers Amis,

Et si vous preniez douze petites minutes de votre temps pour laisser apparaitre -dans votre imaginaire- ce qui a été joué au théâtre du Nord-Ouest à Paris « L’Ombre d’Oscar Wilde »… ?

Une pièce qui va être reprise parce que, même si l’on ne peut qu’entrevoir les problématiques dans cette bande-annonce, elle est furieusement d’actualité et surtout, les comédiens me laissent comme une mélancolie heureuse, vous savez, cet oxymoron qui donne tout simplement envie qu’ils reprennent tout pour Wilde, pour eux, pour moi, pour une liberté d’être et de faire très wildienne toujours…

C’est ici : https://vimeo.com/59169590

Merci pour vos commentaires !

Lou FERREIRA

Childe HASSAM - Parade d'Attelages sur les Champs Elysées

Read Full Post »

Chers Amis, le 29 Mai approche et le mois de Juin s’annonce heureux !

Depuis plus de 5 années, je reçois et participe à la publicité de nombreuses pièces de théâtre, je reçois de nombreux artistes et écrivains et…

Et si c’était à mon tour ?

Vous voir et accueillir vos impressions sur « L’ombre d’Oscar Wilde » ?

Je vous présente les comédiens, ce sont tous des professionnels et leur travail est (objectivement ?) remarquable parce que mon texte n’est pas facile du tout à « dire » ou à interpréter…

Eric Geynes (Frank Harris) et Jean Dominique Peltier (Octave Mirbeau)

Marie Véronique Raban (Alice Mirbeau)

Sylvain Lablée (André Gide -jeune-)

Au centre : Bertrand Monbaylet (Jules Renard)

A droite : Didier Morvan (Laurent Tailhade)

Bernard Maltère (Edmond de Goncourt) et…

Hélène Laurca (Rachilde)

Merci à tous !

Lou FERREIRA

Read Full Post »

La pièce et les comédiens connaissent un réel succès ! Voici trois autres photos -pardonnez ces clichés qu’un spectateur anonyme m’a fait parvenir-, mais l’ambiance donne le ton :

Rachilde (Hélène Laurca)

Alice Mirbeau (Marie Véronique Raban) et Edmond de Goncourt (Bernard Maltère)

Laurent Tailhade (Didier Morvan) et Rachilde (Hélène Laurca)

Voici la critique de Marie Ordinis, auteure, metteur en scène et comédienne dont j’espère faire la connaissance un jour !

sur son blog : lombre-doscar-wilde-de-lou-ferr…

et ci-dessous :

L’ombre d’Oscar Wilde de Lou Ferreira

En France c’est chez Octave Mirbeau esprit libre que la notion d’endoctrinement révolte et son épouse cette Alice ex-comédienne avec laquelle il entretient des relations complexes, que toutes sortes d’auteurs dont Gide et Jules Renard mais aussi Edmond de Goncourt sont accueillis en Avril 1895. Ce mois-là Oscar Wilde comparaissait devant une cour de justice anglaise pour y répondre de ses délits, à savoir sa liaison retentissante avec le fils du Marquis de Queensberry, et le fait qu’il n’ait pas voulu qu’on étouffe l’affaire. On connaît la suite.

Ici, chez Mirbeau, chacun de ces prestigieux hommes de lettres de générations différentes ainsi que leur consoeur Rachilde qui a reçu Wilde dans son fameux salon littéraire, viennent dire ce qu’ils ressentent à la nouvelle de ce procès inutile et infâmant : ils se concertent pour tenter d’organiser la défense d’Oscar. Ce faisant chacun parle aussi de lui-même, sans se raconter, et Lou Ferreira qui nous les fait redécouvrir nous les présente comme jamais les manuels de littérature n’ont su ou pu le faire. Une telle démarche fascine et vous guettez les répliques de chacun de ces littérateurs, hommes d’esprit généreux mais souvent plus que caustiques . Cela donne : « Comment peut-on être écrivain et rester fidèle ? » et dans un anglais parfait ( remerciements à Olivier Bruaux ) « happiness… and pleasure ? » .

La partition est éclatante, les comédiens la servent de façon brillantissime, dans des costumes et moustaches d’époque ; leurs déplacements sont parfaitement organisés. Cette fois encore la scène de la salle Laborey avec son grand escalier central est un lieu inspiré et inspirant.

Marie Ordinis.

LES DATES ET LA DISTRIBUTION :

MERCI A TOUS !

Lou FERREIRA

Read Full Post »

Chers Amis,
Je ne connaissais pas Louise, mais elle fait parler d’elle depuis quelques années déjà.
Provocante, intelligente et belle, cette jeune femme est en plus cultivée. Lorsqu’elle lit « Le jardin des Supplices » d’Octave Mirbeau, elle précise bien (ouf!) que ce sont pas les tortures qui la stimule, mais des désirs plus souverains, c’est-à-dire non avilissants mêlés à la beauté féminine qui la touche.
Sur toutes ses photos elle ajoute une couleur de décadence sans vulgarité, un zeste de poésie sans prétention, et un ravissement pour le regard de tout un chacun, parce que, je considère que de se plonger dans un tel univers sans faute de goût, c’est de l’hédonisme et de l’art. Son être et son apparaître sont authentiques.
Jugez-en :

Photo Adeline Rapon, bijoux Pagan Poetry voir le site / blog : le-jardin-des-supplices-pt-i

Ou encore celle-ci à l’époque des bordels fin-de siècle :

Photo : Emilie Carpuat. Make-Up/Hair : Laurène Dandois.

Voir ce lien : lapollonide-partie-i

Vous trouverez tous les renseignements à propos de tous ceux et celles qui oeuvrent à la beauté de son univers et de sa personne et voyagerez dans le temps avec Louise Ebel régulièrement…

Et celle-ci : une splendide apparition façon préraphaélite ….

lien : homedecoration

Lou Ferreira

Read Full Post »

Voici 3 photographies de la première de l’ombre d’Oscar Wilde dans ce théâtre d’art et d’essai à Paris :

Marie Véronique RABAN (Alice Mirbeau) et Bernard Maltère (Edmond de Goncourt)

Hélène Laurca (Rachilde), Didier Morvan (Laurent Tailhade), Bernard Maltère (Edmond de Goncourt)

Jean-Dominique Peltier (Octave Mirbeau), Bernard Maltère (Edmond de Goncourt)

Ils ont été à la hauteur de mes espérances, et elles sont exigeantes. Le texte était difficile, mais pour cette première de « L’ombre d’Oscar Wilde » hier au Théâtre du Nord- Ouest, la salle était pleine et l’enthousiasme sincère.
Merci à tous ces professionnels qui ont tout donné… et donneront encore à vous tous qui irez les voir (en dehors du 1 mai évidemment ) les :

MERCI A VOUS TOUS ET A BIENTOT AU 19ème SIECLE !

LOU FERREIRA

Read Full Post »

Si j’ai écrit une pièce de théâtre dont Octave Mirbeau est le personnage central, c’est parce qu’il a soutenu la cause de Wilde lorsque le poète a été condamné en Mai 1895 pour « actes indécents » à deux années de travaux forcés. Mais pas seulement Wilde.
Octave Mirbeau a défendu les anarchistes (Jean Grave, Vaillant…), il a découvert Rodin, Camille Claudel, knut Hamsun, et il a pris des positions politiques visionnaires.
Ce grand journaliste et écrivain est aujourd’hui porté par un homme passionné et passionnant: Pierre Michel (son épouse Janie Michel est une des premières féministes militante des années 60).
Depuis plus de 20 ans, Pierre a développé une association qui compte des centaines d’adhérents très actifs, il vient publier le dictionnaire Octave Mirbeau qui a obtenu ( c’est une amusante coïncidence …) le prix Oscar Wilde par Noël Godin dans le mensuel Siné Hebdo :

 » Prix Oscar Wilde

Dictionnaire Octave Mirbeau, orchestré par Yannick Lemarié et Pierre Michel, L’Age d’Homme et Société Octave-Mirbeau. Les aficionados du pharamineux polémiste-romancier-critique d’art-agitateur-dramaturge anarchiste Mirbeau (1848-1917), surnommé « l’imprécateur au cœur fidèle », peuvent à peine croire que ce colossal ouvrage existe réellement. Et qu’il est encore mieux, plus important et emportant, plus exhaustif, plus tranche-dedans que tout ce qu’on pouvait espérer. Le seul hic, c’est que, vu son poids, pour le chauffer à la Fnac, il va falloir être très imaginatif.
 »

Noël Godin : nos-anti-prix-litteraires-malotrus-2011-second-episode

Si vous souhaitez connaitre cette belle âme , il n’ y a qu’un site où vous trouverez toutes les informations les plus complètes sur l’homme et l’oeuvre : www.mirbeau.org

C’est celui-là !

Lou Ferreira

Read Full Post »

Older Posts »