Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2012

Louis BETTS.

Ma question vous paraitra saugrenue, mais si vous aimez Oscar Wilde et la Normandie, c’est à Berneval le Grand que pourrez conjuguer vos plaisirs !

Nos chers amis de la Oscar Wilde Society présidée par Donald Mead, des représentants de la Société Oscar Wilde Française présidée par David Charles Rose et le Cercle Esthétique et Philosophique Wildien présidé par Lou Ferreira ont été généreusement conviés par un maire chaleureux : Patrice Philippe.

Non seulement il a organisé avec ses conseillers municipaux et son épouse Pascale, un week-end judicieux sur les traces de Wilde lors de son exil français, mais il nous a offert une des plus belles occasions de retrouver nos amis d’outre-Manche et de rencontrer les habitants de la commune et ses environs.

Francis Gueho, le talentueux artiste peintre et auteur de l’ouvrage « Berneval, terre d’exil d’Oscar Wilde » , la passionnante conférencière Dominique Corrieu-Chapotard , auteur de l’ouvrage  » Berneval le Grand à la Belle Epoque » et Julia Rosenthal, fidèle résidente de cette charmante petite ville, ont contribué à rendre ce week-end exceptionnel.

Non seulement par la qualité des exposés, des traductions simultanées, de la présentation en image de la vie d’Oscar Wilde, mais également pour les repas dans les lieux où Wilde se rendait souvent, sans oublier la visite de Dieppe et ses alentours -romantiques à souhait !- Donald Mead a bien eu raison de rendre hommage au Maire de Berneval en lui offrant une édition origiale de la « Salomé » d’Oscar Wilde…

Les habitants ont été à l’image du Maire et de ses proches : de bonne humeur, organisés, altruistes et chaleureux, de cette humanité qui vous donne envie de retourner dans cette petite commune normande et de ne plus la quitter.

Voici quelques articles intéressants qui renseignent et donnent envie de revivre ces beaux instants.

Le souvenir de ce week-end d’Octobre me permet de vous dire et vous redire qu’aucun adjectif qualificatif ne sera de trop ici, ce sont les affects qui parlent et c’est quelques fois plus juste.

La visite c’est par ici :histoire.php

Puis : une-plaque-devoilee-en-memoire-doscar-wilde

Ou encore : Peinture.htm

Et pour finir , retrouver nos amis anglais : publications.html

Et français : Rue_des_Beaux_arts.htm

Merci à tous !

LOU FERREIRA

Charles James Lewis.

Read Full Post »