Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Célia Clayre’

Vittorio Matteo Corcos - Signora Con Ombrellino

Vittorio Matteo Corcos. Signora Con Ombrellino.

Chers Amis,

Et si vous preniez douze petites minutes de votre temps pour laisser apparaitre -dans votre imaginaire- ce qui a été joué au théâtre du Nord-Ouest à Paris « L’Ombre d’Oscar Wilde »… ?

Une pièce qui va être reprise parce que, même si l’on ne peut qu’entrevoir les problématiques dans cette bande-annonce, elle est furieusement d’actualité et surtout, les comédiens me laissent comme une mélancolie heureuse, vous savez, cet oxymoron qui donne tout simplement envie qu’ils reprennent tout pour Wilde, pour eux, pour moi, pour une liberté d’être et de faire très wildienne toujours…

C’est ici : https://vimeo.com/59169590

Merci pour vos commentaires !

Lou FERREIRA

Childe HASSAM - Parade d'Attelages sur les Champs Elysées

Read Full Post »

Bonjour à tous !

Demain : JEUDI 21 JUIN et MERCREDI 27 JUIN ce sont les dernières au théâtre du Nord-Ouest de l’Ombre d’Oscar Wilde !
Ces deux représentations ont lieu à 19h.

Et voici un article qui m’a été expédié par une inconnue, je ne résiste pas au plaisir (pas seulement nombriliste !) de le reprendre ici :

 » L’ombre d’Oscar Wilde

Oscar Wilde est attaqué en justice pour  » actes indécents « .

De Lou Ferreira
Mis en scène par Célia Clayre
Avec Jean Dominique Peltier, Marie Véronique Raban, Eric Geynes/Olivier Bruaux/JulianWest, Didier Morvan, Sylvain Lablée, Bertrand Monbaylet, Bernard Maltère, Hélène Laurca/Rosa Ruiz.

Octave Mirbeau reçoit chez lui Frank Harris, Laurent Tailhade, André Gide, Jules Renard, Edmond de Goncourt, Rachilde, pour organiser la défense de l’auteur de Dorian Gray.
Ne manquez pas ce magnifique spectacle de Lou Ferreira qui nous plonge dans le salon d’Alice et Octave Mirbeau, dans leur intimité et leur cercle amical où les critiques vont bon train.
Nous sommes à la fin du 19 ème siècle et le procès d’Oscar Wilde suscite bien des passions et discussions. La jalousie littéraire n’est pas absente de ces échanges et l’objectivité n’a pas sa place là où se joue l’avenir d’un homme.
Un très beau moment de théâtre qui vous laissera le temps demain jeudi 21 de profiter ensuite tranquillement de l’ambiance de la fête de la musique
Lou Ferreira philosophe, dramaturge est spécialiste de Wilde.

Si vous ne connaissez pas le Théâtre du Nord Ouest c’est aussi un lieu à découvrir ! Joëlle V.

VENEZ !

Read Full Post »

Chers Amis,
Voici 2 photos : elles présentent tous les comédiens qui ont su tenir et soutenu ce texte avec classe en entrain ! Et ce sont de belles personnalités….
Ici, le décor n’était pas éclairé, donc rassurez-vous, il y avait l’essentiel pour imaginer un joli Salon Littéraire !

(De gauche à Droite : Jean Dominique Peltier (Octave Mirbeau), Rachilde (Hélène Laurca), Bernard Maltère (Edmond de Goncourt), Marie Véronique Raban (Alice Mirbeau), Eric Geynes (Frank Harris), Bertrand Monbaylet (Jules Renard), Didier Morvan (Laurent Tailhade) et Sylvain Lablée (André Gide jeune).

Ici, je vous présente Célia Clayre, la metteur en scène (jolie rousse) et moi, Lou, l’auteur avec mon petit gilet vert d eau.
Dans une vie, cela n’arrive pas souvent alors, je ne me refuse pas ce plaisir !

Et ci-dessous, vous trouverez la critique d’une femme que je ne connais pas, mais qui est elle-même comédienne et metteur-en scène :

« L’ombre d’Oscar Wilde de Lou Ferreira »

En France, c’est chez Octave Mirbeau esprit libre que la notion d’endoctrinement révolte et son épouse cette Alice ex-comédienne avec laquelle il entretient des relations complexes, que toutes sortes d’auteurs dont Gide et Jules Renard mais aussi Edmond de Goncourt sont accueillis en Avril 1895. Ce mois-là Oscar Wilde comparaissait devant une cour de justice anglaise pour y répondre de ses délits, à savoir sa liaison retentissante avec le fils du Marquis de Queensberry, et le fait qu’il n’ait pas voulu qu’on étouffe l’affaire. On connaît la suite. Ici, chez Mirbeau, chacun de ces prestigieux hommes de lettres de générations différentes ainsi que leur consœur Rachilde qui a reçu Wilde dans son fameux salon littéraire, viennent dire ce qu’ils ressentent à la nouvelle de ce procès inutile et infâmant ; ils se concertent pour tenter d’organiser la défense d’Oscar.

Ce faisant chacun parle aussi de lui-même, sans se raconter, et Lou Ferreira qui nous les fait redécouvrir nous les présente comme jamais les manuels de littérature n’ont su ou pu le faire. Une telle démarche fascine et vous guettez les répliques de chacun de ces littérateurs, hommes d’esprit généreux mais souvent plus que caustiques. Cela donne : « Comment peut-on être écrivain et rester fidèle ? » et dans un anglais parfait (remerciements à Olivier Bruaux ) «… happiness… and pleasure ? » La partition est éclatante, les comédiens la servent de façon brillantissime, dans des costumes et moustaches d’époque ; leurs déplacements sont parfaitement organisés. Cette fois encore la scène de la salle Laborey avec son grand escalier central est un lieu inspiré et inspirant.

Théâtre du Nord-Ouest les 7, 15 et 29 mai, 12, 13, 15, 19 et 27 juin, horaires à consulter sur www.theatredunordouest.com et 01 47 70 32 75

Voici le blog de Marie Ordinis -que je remercie chaleureusement !- lombre-doscar-wilde-de-lou-ferr…

Merci et à bientôt tous !

Lou

Read Full Post »