Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘salon littéraire’

Oscar Wilde, L’Eventail de lady Windermere. Edition bilingue. Préface, traduction, notes et bibliographie de Pascal Aquien. Paris : GF Flammarion, 2012

Chers Amis, Pascal AQUIEN, que j’ai eu le plaisir de recevoir au Salon Littéraire de fin Juin, vient de me communiquer sa dernière publication. L’édition bilingue de « L’éventail de Lady Windermere » de Wilde. La Société Oscar Wilde française avait également signalé cette nouvelle traduction dans son numéro de Rue des Beaux Arts de l’été : Publications.htm

Si vous cherchez la meilleure traduction qui soit c’est donc celle-ci !

Merci à tous et amusez-vous avec le style « au fleuret » de ce cher Oscar….

A Samedi pour le Salon Littéraire ,

Lou

Pascal AQUIEN.

Read Full Post »

Trio Belle Epoque (photo de NATALIA SAVASTANO )

Je cherchais des articles sur la belle époque pour un instant de plaisir, et je suis tombée sur cette photo. Je me suis tout de suite sentie près d’eux, dans un univers qui allait me toucher.
En contact depuis quelques mois avec ce trio chaleureux et exigeant, et je n’ai jamais été déçue, ni par leur travail (que je vous laisse découvrir ci-dessous avec leur lien), ni par leur gentillesse et encore moins par leurs intentions artistiques :

Voici l’article qu’ils ont eu l’amabilité de me transmettre (Je laisse le charme de la traduction de l’italien !) :

 » L’ambiance musicale élégante et scintillante de Paris de la fin du XIXe siècle revit à travers les sons magiques d’un trio de musiciens, le Trio Belle Epoque: un violon,un violoncelle et un piano pour un voyage passionnant dans ces merveilleuses années. Avec efficacité expressive et un charisme spécial de la communication, Luca Bagagli, Marco Pescosolido , Maria Rosaria Napolitano ils ont capables de sèduire tous les publics de leurs concerts et de recréer le cadre salonnard “Art
Nouveau” des lieux où se rencontrait la société élégante et raffinée de l’époque.
Revivent donc les mélodies sublimes de Fauré, Satie, Godard, Massenet, les romances de Toselli, les valses de Johann Strauss, les ragtimes de Joplin et de Berlin, les pages pleines de verve des opérettes de Lehar, Bard et Benatzky.

Une partie du programme de concert , avec lequel le Trio se présente au public, est dediée également à la musique des compositeurs contemporains (style new age), laquelle est une réaffirmation – dans un cadre moderne – de la musique de salon , de divertissement de la Belle Epoque. Les arrangements ont été realisés par le Maestro Emilio Pescosolido, auteur des certains
morceaux de musique écrits pour le Trio , y compris “Tango”, “Dream”, “L’ultimo ballo”, ce dernier des vagues réminiscences debussyanes, en syntonie avec le répertoire entre la fin du XIXe et le debut du XXe siècle, sur lequel le Trio Belle Epoque a fondé sa identité stylistique. « 

J’invite les visiteurs de mon blog à consulter le site web www.triobellepoque.it pour approfondir la connaissance de trois artistes et de leur répertoire.

Prenez du bon temps, vous voyez bien qu’ils nous invitent ! Je les recevrai certainement un jour à un Salon Littéraire lorsqu’ils seront sur Paris. Merci infiniment à tous !

Lou Ferreira

Read Full Post »

Chers Amis,

Si le sort des victoriennes, n’était, objectivement pas à envier quant à la rigidité des moeurs qui leur était imposée -et qu’elles acceptaient souvent sans contestation-, celui des dandys était tout autre, et leur être-même, leurs attitudes pseudo réactionnaires ou provocatrices, et leur élégance originale étaient une forme de contestation contre un monde nouvellement industrialisé qu’ils exécraient.
Baudelaire en a posé les plus belles pages….

Ceci dit, cette fête a une double signification : tout d’abord, elle rend hommage aux tenues excentriques et aux modes de cette fin-de siècle -en général- que nous apprécions sur le plan esthétique (je ne pense pas que Coco Chanel m’admirerait, ni même Oscar Wilde puisqu’il souhaitait transformer la mode des femmes en les soulageant de leurs corsets au moins etc…)

Mais c’est une fête, ce n’est pas notre mode de vie. C’est une journée exceptionnelle pour célébrer une époque artistique qui nous est chère.
Ensuite, cette fête est l’occasion de réunir des amis et de nouveaux venus croisés pendant cinq belles années, lors de mes salons Littéraires parisiens. Il s’agit donc d’un anniversaire !

Et puis, passer beaucoup de temps entre des cours de philosophie à préparer, des corrections de manuscrits, des pièces de théâtre à revisiter, l’organisation de ces Salons mensuels avec des personnalités riches etc… Donne envie de s’amuser un peu enfin !.

Je vous donnerai toutes les informations nécessaires aux environs du 15 Avril prochain, afin que vous puissiez vous inscrire. Que l’on se connaisse ou non !

Cordialement,

Lou FERREIRA

Read Full Post »