Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Salomé de Wilde’

Aubrey Vincent BEARDSLEY - Herodias et Salomé

Aubrey Vincent BEARDSLEY – Herodias et Salomé

Chers Amis,

Une promenade dans l’Art Nouveau avec le jeune Aubrey Beardsley (disparu à l’âge de 25 ans de la tuberculose) : du génie, de la passion et une inspiration en hommage à la « Salomé » de Wilde qu’il nous est difficile d’oublier aussi…

J’aimerais connaitre les références exactes de ce court film de 2 mns 30 :

Et voici deux sites très intéressants sur l’Art Nouveau et sur Aubrey Beardsley : Vous y trouverez une biographie en Anglais nécessaire pour approcher l’oeuvre de l’auteur. Merci à tous pour ce travail !

http://beardsley.artpassions.net/

ET PUIS :

http://lartnouveau.com/artistes/autres_pays/beardsley.htm

Belle détente à tous !

LOU FERREIRA

aubrey beardsley

Aubrey Beardsley

Read Full Post »

Al Pacino (vers 1995)

J’ai beau me renseigner, je ne trouve pas de réponse à ma question : Où peut-on aller voir « SALOMAYBE » de Monsieur Al Pacino ?
Les prix se succèdent, les représentations ont eu un succès énorme outre-Atlantique; à Dublin les conférences avec Pacino sont sur Youtube et autres moteurs de recherches, Merlin Holland l’a rencontré il y a peu et ici, à Paris :

SILENCE.

Merci d’en informer Mademoiselle Lou qui admire le travail de Monsieur Pacino depuis bien longtemps, et davantage depuis que Wilde est devenu sa nouvelle passion :

Watch_Al_Pacino_Go_Crazy_Discuss_Oscar_Wilde_in_New_Wilde_Sa

Après cette courte vidéo, allez donc voir ce site : www.wildesalome.com

Certes, les années passent, mais rien ne vaut à mes yeux un travail créatif aussi intense.
A bientôt !

LOU.F

Read Full Post »

Charles Di Meglio près de la tombe de Wilde au Père Lachaise

Je l’ai vu et entendu plusieurs fois, dans des lieux insolites parfois ou dans de splendides temples….
Incarné, profond, habité et dérangeant. Charles Di Meglio ne simule rien, c’est un écorché vif dont l’existence tient au bout des mots et des textes qu’il revisite avec ses fantômes. Lorsqu’il « récite », il n’est plus tout à fait avec nous et sa passion peut déranger parce qu’elle nous tient à distance en espérant pourtant ne pas nous perdre…

Cette petite présentation sienne vous salue bien….!

« Si aujourd’hui, théâtralement, la CompagnieOghma.blogspot.com et moi-même nous
intéressons avant tout aux répertoires élizabethains et baroques, nous
n’oublions pas que l’aventure a commencé par une mise en scène de
Salomé de Wilde, en 2006, et qu’il nous poursuit toujours de son ombre
enchanteresse: en 2009, la Société Oscar Wilde nous commandait un
spectacle au Père Lachaise pour célebrer le centenaire de sa tombe, et
nous venons de finir un film muet d’après sa nouvelle Lord Arthur Savile’s
Crime
!
A l’époque de Shake-speare, ou celle de Racine, le théâtre, la
musique, la danse n’étaient pas séparés comme ils le sont aujourd’hui,
et il convient pour moi de les réunir. Ainsi, la musique joue un rôle
très important dans nos productions; d’ailleurs la Compagnie a son
propre ensemble musical, l’Ebo.
Les notes sont aussi éloquentes que des mots, et la couleur d’une
sonorité, verbale ou musicale, la sensation qu’elle procure, me semble
plus importante que son sens.
J’aime à dire que je mets en scène mes musiciens et que je dirige mes
comédiens comme des musiciens!

Voici son autre site : CompagnieOghma.com

Il sait ce qu’il aime, avec toute la force de sa fragilité, réellement.

Lou Ferreira

Read Full Post »