Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Nebesky’

Bozena Nemcova ,Femme de lettres tchèque (Vienne 1820 – Prague 1862).

C’est en regardant un film sur les conditions d’existence de cette femme écrivain (ou écrivaine, je me moque de cette grammaire), que j’ai décidé de poursuivre mon chemin pour que l’on découvre (à commencer par moi !), cette femme merveilleuse qui a pu laisser des œuvres encore inconnues de la plupart d’entre nous. Son écriture s’est réalisée dans la maladie (un cancer semble t-il), une misère totale, (avec un mari alcoolique qui la méprisait). Elle a pu élever ses trois enfants (dont un fils qui mourra jeune).

Ce n’est pas du Zola, cela se passe dans les Années 1850 et voici le petit résumé que j’ai pu trouver sur divers sites* à propos de cette grande Dame :

 » Božena Němcová est née le 4 février 1820 à Vienne et décédée le 21 janvier 1862 à Prague. Elle est l’un des écrivains les plus influents de la Renaissance nationale tchèque. Elle est connue pour ses recueils de contes (Histoires et légendes de la nation) et(Contes et légendes slovaques), mais son œuvre la plus célèbre est le roman Grand-mère (Babička, 1855), connu de tous les Tchèques. (Les billets de 500 couronnes tchèques sont à son effigie).

Issue d’une famille pauvre, fille d’un cocher et d’une servante, tous deux au service de la duchesse de Sagan, elle eut toute sa vie des ennuis d’argent. Née Barbora Pankel à Vienne, elle passa son enfance au village de Ratibořice, auprès de sa grand-mère Magdalena Novotná, qui lui inspira plus tard son célèbre roman Grand-mère.

À l’âge de dix-sept ans, elle épousa Josef Neměc (1805-1879), un fonctionnaire d’état de quinze ans plus âgé qu’elle. Ils eurent quatre enfants. Avec ses amis les écrivains Václav Bolemír Nebeský et Karel Jaromír Erben, Božena Němcová fut une activiste inlassable du nationalisme tchèque, qui avait pour but la sécession du peuple tchèque du sein de l’Empire austro-hongrois, ce pour quoi elle subit les représailles politiques au lendemain du Printemps des peuples de 1848. Son mari, lui aussi patriote tchèque, perdit son poste, le couple perdant tout moyen de subsistance. Lui, se mit à boire.

Bozena Nemcova

Malgré ces difficultés, Božena Němcová parvint à achever Babička en 1854, le roman qui lui apporta la renommée littéraire. Elle y raconte l’enfance à la campagne d’une petite fille nommée Barunka (un diminutif de Barbora) en compagnie de sa grand-mère. Le livre s’inspire de la propre enfance de Němcová dans le village de Ratibořice, où elle vécut avec ses parents et sa grand-mère maternelle Magdalena Novotná. Le personnage de la grand-mère y montre un caractère foncièrement bon et optimiste. L’écriture repose sur un langage populaire mais non dénué de variété et de vivacité. Ce roman est l’un des plus lu de la littérature tchèque.

Božena Němcová mourut à Prague d’un cancer, alors qu’elle n’avait même pas quarante-deux ans. Ses restes reposent au cimetière de Vyšehrad.  »

Bozena Nemcova

Merci à ceux qui résisteront à la mélancolie en lisant « Grand-mère » de Dame Nemcova….

Sites qui l’évoquent : grand-mere-le-livre-de-bozena-nemcova-a-150-ans

ou bien : 93_bozena-nemcova

Et (en Anglais ): svu_2001.htm

(nécessairement : Bo%C5%BEena_N%C4%9Bmcov%C3%A1 dont je me suis grandement inspirée pour le résumé.). Merci.

LOU FERREIRA

Publicités

Read Full Post »