Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘The Oscolars’

Sir Arthur Conan Doyle : photo extraite du site larousse.fr

Chers Amis, Voici une courte biographie de cet auteur que j’ai pu trouver dans le très sérieux site

biblio_doyle.pdf

Cet extrait est correctement rédigé, c’est pourquoi je vous le propose pour ensuite vous mettre les liens des deux sites les plus intéressants -actualisés-, de langue anglaise et française.

Bibliothèque nationale de France
direction des collections
département Littérature et art
Avril 2010

ARTHUR CONAN DOYLE (1859-1930)

(Bibliographie sélective)

« Arthur Conan Doyle (1859-1930) est avant tout connu comme le créateur de Sherlock Holmes (inspiré, dit-on, par un de ses professeurs à la Faculté de médecine) et de son compère le docteur Watson. Les aventures du détective de Baker Street, publiées principalement dans le Strand Magazine, sont rassemblées dans plusieurs recueils (The Adventures of Sherlock Holmes, 1892 ; The Memoirs of Sherlock Holmes, 1894 ;The Hound of the Baskerville, 1901) et ont donné lieu à d’innombrables adaptations cinématographiques et télévisées. Le succès de Holmes est tel qu’il a éclipsé quelque peu l’oeuvre et la vie de son auteur. Né en Ecosse, Conan Doyle s’embarque comme médecin de bord à destination de l’Afrique après ses études, avant de s’installer dans le sud de l’Angleterre pour exercer la médecine pendant huit ans.
Il est l’auteur prolifique de romans historiques qui lui tenaient beaucoup à coeur (The Exploits of Brigadier Gerard – 1896 – d’après la vie du général d’Empire Gérard ; Sir Nigel, 1906), et de romans d’aventure (The Lost World – 1912 – première des aventures de son second héros le plus connu, le Professeur Challenger). Ces oeuvres sont significatives du goût de l’époque pour le mystère, l’action et l’exotisme, à l’heure où l’Empire fait rêver les Anglais de terres lointaines.

S’étant rendu au Soudan et en Afrique du Sud, Doyle publie également des pamphlets retentissants à son époque (The great Boer War, 1900 ; The War in South Africa, 1902, soutenant l’action britannique dans sa guerre contre les Afrikaners en Afrique du sud), dénonce la situation au Congo colonial (The Crime of the Congo, 1909), réalise des reportages sur la campagne des Flandres pendant la Première Guerre mondiale (The British Campaign in France and Flanders, 1914-1918). Dans le domaine judiciaire, par deux fois, ce passionné de faits divers mène l’enquête et fait innocenter des innocents condamnés injustement, dans les affaires Edalji et Slater ; à plusieurs reprises, il est candidat – malheureux – aux élections législatives. A la fin de sa vie, marqué par les deuils familiaux, Doyle se passionne pour le spiritisme et les contacts avec le monde surnaturel (Psychic Experiences, 1925) (…) ».

Illustration extraite du site / blog : livresdemalice.blogspot.com

Pour partir à la recherche de documents intéressants sur Conan Doyle voici le site en Anglais qui me parait tout à fait sérieux (et beau) : index.htm

Et un site en Français (plus intéressé par le personnage de Sherlock Holmes ), mais Doyle n’est pas oublié !

www.sshf.com

N’oubliez pas que Monsieur David Charles ROSE travaille également en collaboration avec plusieurs universitaires, sur cet auteur qui nous est cher : voir mon article sur la Société Oscar Wilde Française et « The Oscolars » :

de-the-oscolars-a-la-rue-des-beaux-arts-hommage-a-oscar-wilde

Et notre ami Gyles Brandreth avec ses intrigues originales mettant en scène, Oscar Wilde et Conan Doyle : re-voici mon article

oscar-wilde-reincarne-sous-la-plume-de-gyles-brandreth

A BIENTOT !

Lou Ferreira

Publicités

Read Full Post »

Ils sont deux : David Charles ROSE et Danielle GUERIN
A eux seuls, ils représentent en France et dans le monde entier, une référence en ce qui concerne les travaux sur les œuvres d’Oscar Wilde.
Je sais de quoi je parle. En 2006 j’ai eu la chance de croiser leur route et de co-fonder la Société Oscar Wilde avec Emmanuel Vernadakis. Depuis, ils poursuivent leur chemin avec un sérieux et un enthousiasme conjugués. Si vous souhaitez apprendre et comprendre Wilde, vous ne pouvez pas faire abstraction de leurs sites et travaux divers. Toutes les études fin-de siècle sont aussi à l’honneur et c’est un ravissement pour nous tous…

David Charles ROSE fait partie des principaux créateurs liés aux études wildiennes. Il fédère autour de lui un nombre fantastique d’abonnés et pour le joindre n’hésitez pas à le contacter sur : www.oscholars.com , vous y trouverez les deux liens essentiels pour communiquer avec cet homme distingué.

Danielle GUERIN est certainement la femme la plus attachante que j’ai eu la chance de rencontrer. C’est elle qui est en charge des éditions de la « Rue des Beaux Arts » (nom de la rue parisienne où est mort Oscar Wilde) : son mail est
etoiledoscar@gmail.com
Elle vous renseignera sur les actualités wildiennes avec bonheur !

Ceci évidemment, ne fait pas oublier le travail fourni par la Wilde Society de Donald Mead, qui a été de loin un précurseur dans ses actions en faveur de Wilde. De même, de nombreuses personnes à Dublin se sont également impliquées dans la reconnaissance des œuvres et de la personne d’Oscar Wilde.
The Oscholars est aussi une aventure collective à laquelle participent fidèlement plusieurs contributeurs et rédacteurs associés The Rose Garden’ :

RoseGarden.htm)

Merci pour Oscar Wilde, tout simplement.

Lou

Sur la photo de gauche à droite le jour du "Wilde Day" en janvier 2011 : Patrice Hommais, Cyrille Boulay, Monsieur l'Ambassadeur d'Irlande, Elisabeth Dauchy, Danielle Guérin et David Charles Rose. Assise, Lou Ferreira

Read Full Post »